Le ministère de la Transition écologique soumet à la consultation du public jusqu’au 19 juin prochain un projet d’arrêté qui renforce les possibilités de régulation du loup. Ce texte modifie les conditions de prélèvement de l’espèce, pourtant strictement protégée par la Convention de Berne et la directive Habitats, et augmente le taux de prélèvement autorisé de 10 à 19 % pour 2019.

Dès le mois de décembre 2018, l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) estimait probable que la population des loups dépasse 500 individus en sortie d’hiver. L’établissement public doit confirmer l’atteinte de ce seuil d’ici quelques jours. Le gouvernement s’était fixé comme objectif d’atteindre ce seuil, défini comme un seuil de viabilité de la population, en 2023. Or, il avait annoncé qu’une fois cet objectif atteint, le dispositif de gestion de l’espèce serait réexaminé.

Source: Actu-Environnement